Quelle est la différence entre le bois compressé et le bois de chauffage traditionnel ?

Catégorie(s) : Bois de Chauffage
04/02/2019

Durant les rudes périodes hivernales, la mise en place d’un système de chauffage est incontournable, afin de profiter d’un confort thermique optimal dans vos espaces intérieurs. Que ce soit au poêle ou par un insert à bois, le choix de bois compressé ou de bûche traditionnel n’est pas toujours évident. Voici une analyse qui vous permet de connaître les points importants  sur les différences entre ces deux types de bois de chauffage.

La fabrication

Vous l’aurez sans doute compris, la fabrication est le premier élément clé qui distingue le bois de chauffage traditionnel du bois densifié. Comme son nom l’indique, le bois de chauffage classique se présente sous la forme de bûches traditionnelles. Provenant généralement de forêts gérées de manière durable, il est aussi commercialisé avec la certification PEFC qui garantit que le volume de bois prélevé que ce soit pour le bois d’industrie, le bois d’œuvre ou le bois énergie ne dépasse pas l’accroissement naturel de la forêt. Aujourd’hui, le bois de chauffage traditionnel se compose des meilleures essences de feuillus durs, c’est-à-dire de hêtre, de charme et de chêne.

Considéré comme un combustible de qualité, le bois compressé, également connu sous l’appellation de bois compacté ou densifié est avant tout un produit naturel dépourvu de colle et de liant. Il est en effet élaboré suite à la valorisation des déchets végétaux. Le bois compressé est donc fabriqué de manière exclusive avec de la sciure et des copeaux de bois récupérés dans les industries du bois, recyclé et n’ayant pas subi de traitement chimique. Les résidus sont ensuite broyés et séchés avant d’être compactés dans une briqueteuse à pistons sous une pression assez importante pouvant atteindre jusqu’à 200 à 300 bars. Présenté sous une forme cylindrique, rectangulaire ou hexagonale, le bois compressé convient parfaitement à tout type d’appareil de chauffage au bois, qu’il s’agisse de chaudières à bûches ou à pellets, de foyers fermés, d’inserts, de poêles à bois ou de cuisinières à bois.

Le taux d’humidité et le pouvoir calorifique

Le taux d’humidité est également l’un des points qui différencient le bois de chauffage traditionnel du bois densifié. Dans les deux cas, il faut savoir que la présence d’une quantité minimale d’humidité est indispensable, afin de permettre aux différentes particules présentes dans le bois de s’accoler les unes aux autres. Le bois de chauffage traditionnel présente donc un taux d’humidité assez élevé. Sachez qu’il est important d’utiliser et de consommer un bois sec, afin de profiter au maximum d’un meilleur pouvoir calorifique. Un bois présentant un taux d’humidité assez élevé ne brûlera que de manière incomplète, et augmentera par conséquent les émissions de particules fines. Celui-ci risque ensuite d’encrasser les conduits. À titre de référence, un bois sec directement prêt à être utilisé présente un taux d’humidité de moins de 23 %. En revanche, pour le bois mi-sec, ce taux d’humidité est évalué entre 25 et 35 %, contre plus de 35 % pour le bois vert. Par ailleurs, le taux d’humidité du bois compressé est relativement faible et avoisine les 10 %.

Le taux d’humidité détermine ensuite le pouvoir calorifique du bois de chauffage. Pour le bois bûche, cet indice varie en fonction de la nature même du bois. En effet, les essences de bois ne présentent pas les mêmes pouvoirs énergétiques. À titre indicatif, les feuillus de « bois durs » c’est-à-dire le charme, le hêtre, le chêne ou l’érable présentent de meilleurs rendements comparés aux feuillus « tendres », c’est-à-dire pour le bois de peuplier, d’aulne ou de tilleul. Il est tout de même important de limiter l’usage de bois bûche issu d’une essence de bois résineux comme le douglas, le sapin, ou l’épicéa qui encrassent facilement les conduits de fumée.

À titre indicatif, le pouvoir énergétique du bois de chauffage traditionnel est de 3,5 kWh/kg. Cette valeur atteint en revanche 5 kWh/kg pour le bois compressé.

Le rangement

L’utilisation et le rangement distinguent aussi le bois de chauffage traditionnel du bois compressé. De par ses caractéristiques, le bois bûche est plus ou moins encombrant, car ses dimensions et sa forme ne sont pas homogènes. Pour faciliter le rangement, il est donc conseillé d’utiliser un range-bûche ou un sac à bûches. En revanche, une fois compressé, le bois densifié prend nettement moins de place que le bois bûche classique. Emballées sous forme de packs, les bûches de bois compressé sont faciles à transporter et se rangent beaucoup plus rapidement. Pour choisir le bois de chauffage adapté, qui répond à vos besoins de chauffage et qui vous offre une excellente rentabilité, n’hésitez pas à faire appel au spécialiste du bois de chauffage: Combustibles Gruchy.



Quel bois de chauffage pour votre poêle ?

Bien choisir son poêle à bois est la première étape pour un bon rendement et un chauffage optimal. En effet, il ne faut surtout pas négliger le choix du bois de chauffage à y insérer. Combustible Gruchy fait le point sur tout ce qu’il faut savoir pour bien choisir son bois de chauffage pour votre […]

Comment choisir son bois de chauffage ?

Pour se chauffer au bois efficacement, il faut bien choisir son bois de chauffage ! Chaque bois a ses propres qualités calorifiques et ne présente pas la même chauffe. Quiconque dispose d’un appareil de chauffage au bois, souhaite choisir les meilleures bûches. Celles qui vont donner de belles flammes et qui donneront un bon feu, une […]

Quel bois de chauffage choisir ?

Vous ne savez pas quel bois de chauffage choisir pour optimiser le rendement de votre chauffage ? Il faut dire qu’il existe plusieurs types de bois, et qu’ils ne se valent pas tous. Il faut observer plusieurs critères avant de faire son choix. Alors, avant d’acheter du bois de chauffage, voici quelques critères à surveiller […]