Qu’est-ce que le fioul ?

Catégorie(s) : Fioul
27/08/2019

Il existe deux grandes sources d’énergie : les sources d’énergie dites fossiles et les sources d’énergie dites renouvelables. Les premières sont produites à partir de combustibles carbonés résultant d’une lente décomposition de matières organiques (fossilisation). Le fioul, le charbon et le gaz constituent les principaux exemples de cette source d’énergie.

En France, le fioul domestique est un combustible commun. Pendant un temps, il était quasiment le combustible le plus utilisé pour le chauffage. C’est en 1979 que la consommation du fioul domestique atteignait son pic, 37,2 millions de tonnes. Depuis, elle a connu une baisse continue due au développement du chauffage électrique, aux avancées dans le domaine de l’isolation du bâti, et surtout au développement des énergies renouvelables et au renouvellement des anciennes chaudières.

Malgré tout, si l’on en croit les chiffres, environ 18 % des Français se chauffent encore au fioul à l’heure où l’on parle. Mais même ainsi, beaucoup ignorent encore ce qu’est vraiment le fioul. Si vous voulez en savoir plus sur ce combustible qu’on a tant dénigré, mais qui reste pourtant très apprécié, suivez le guide.

Fioul : origine et fabrication

D’emblée, sachez que le fioul est issu de la transformation du pétrole. Plus précisément, il est obtenu à partir du raffinage du pétrole. Ce raffinage se divise en plusieurs étapes : la distillation (avec laquelle on obtient les différentes coupes ou fractions du pétrole), la conversion, l’amélioration et le mélange.

Notez que le raffinage du pétrole n’aboutit pas seulement à la production du fioul. En fonction des coupes utilisées et des mélanges réalisés, on peut obtenir de l’essence, du gazole, du gaz ou encore du kérosène.

Il existe 2 types de fioul : le fioul lourd (HTS, BTS, TBTS, TTBTS) et le fioul domestique. C’est ce dernier qu’on utilise au quotidien.

Fioul domestique : caractéristique et utilisation

Un arrêté du 15 juillet 2010 définit le fioul domestique comme « un mélange d’hydrocarbures d’origine minérale ou de synthèse, et éventuellement l’incorporation d’ester méthylique d’acide gras, destiné notamment à la production de chaleur dans les installations de combustion et sous certaines conditions d’emploi à l’alimentation des moteurs à combustion interne ».

Il existe plusieurs types de fioul domestiques, ils diffèrent suivant leur teneur en soufre :

  • Le fioul domestique ordinaire ou FOD : c’est le fioul domestique le plus commun. Il est surtout utilisé pour le chauffage ;
  • Le fioul de qualité supérieure ou FQS : il remplit la même fonction que le FOD, c’est-à-dire, assurer le chauffage. Il diffère cependant du FOD par sa composition agrémentée d’additifs spécifiques qui a pour effet de réduire considérablement les émissions de CO2 tout en offrant un meilleur rendement. Cela lui permet également d’avoir une meilleure tenue au froid durant l’hiver ;
  • Le Gazole Non Routier ou GNR : son usage est surtout recommandé pour les engins agricoles et forestiers fonctionnant auparavant au FOD. Même s’il est plus difficile à stocker, le GNR est moins polluant en raison de sa faible teneur en soufre.

Se chauffer au fioul : avantages et inconvénients

Le fioul constitue la 3e source d’énergie la plus utilisée pour le chauffage en France, derrière le gaz et le bois. Une situation qui se comprend aisément lorsqu’on pense aux divers avantages du fioul :

  • Son prix est très compétitif ;
  • Le passage d’une chaudière à fioul à une chaudière à condensation n’oblige pas à changer de radiateurs à condition d’avoir une isolation performante ;
  • Les chaudières au fioul à condensation ouvrent droit à des aides financières ;
  • Une chaudière au fioul à condensation est moins chère qu’une pompe à chaleur ou une chaudière à bois ;

Malgré tout, il faut noter qu’utiliser le fioul comme énergie pour le chauffage domestique a aussi des inconvénients :

  • Les fluctuations du prix du fioul dépendent du prix du baril de pétrole. Lorsque le prix de ce dernier augmente, celui du fioul augmentera également ;
  • Le fioul domestique est assujetti à de nouvelles taxes contrairement au gaz propane ;
  • Les frais engendrés par l’utilisation d’une chaudière à fioul sont plus élevés que ceux d’une chaudière automatique à granulés de bois ;
  • Le fonctionnement d’une chaudière à fioul n’offre pas un confort optimal, c’est bruyant. Parfois, des odeurs indésirables se dégagent de la combustion du fioul ;
  • Les vapeurs qui viennent d’une cuve fioul polluent l’atmosphère ;

Optimiser le rendement d’une chaudière au fioul

Si vous utilisez une chaudière au fioul, sachez qu’au fil du temps, son rendement (rapport entre la chaleur produite et le combustible nécessaire pour la produire) diminuera peu à peu si vous ne prenez pas les bonnes habitudes. Ainsi pour optimiser le rendement de votre chaudière, voici les pratiques qui s’imposent :

  • Faire entretenir régulièrement son installation : cela vous permettra d’économiser jusqu’à 12 % de combustible ;
  • S’offrir une chaudière plus récente et plus performante ;
  • Améliorer l’isolation de sa maison ;
  • Faire les écogestes : aérer sa maison au moins 5 minutes par jour, ne pas chauffer les pièces non utilisées, ne pas surchauffer son intérieur, éloigner le four des appareils de froid… ;
  • Purger régulièrement ses radiateurs : au fil du temps, les résidus de corrosion peuvent s’accumuler dans les circuits de chauffage et se retrouver dans les radiateurs. Ce phénomène va perturber le fonctionnement de ces derniers ;
  • Augmenter la maitrise du chauffage en installant un thermostat d’ambiance dans une pièce de vie principale ;


Quelle est la différence entre fioul supérieur et ordinaire ?

Si vous possédez une chaudière au fioul ou si vous projetez d’en acheter une, vous devrez bien choisir le type de fioul domestique à utiliser. Il faut savoir qu’il existe en tout 3 types de fioul domestique : le fioul domestique ordinaire (FOD), le fioul domestique supérieur (FQS) et le Gasole Non Routier (GNR). Seuls les […]

Le fioul bio (colza), l’avenir du fioul ?

Au fil des ans et des découvertes faites sur le changement climatique, la tendance bio a peu à peu touché de nombreux secteurs de l’économie. Cela est également vrai pour le chauffage au fioul. Une tendance imposée ! Pour rappel, la nouvelle feuille de route énergétique (programmation pluriannuelle de l’énergie ou PPE) prévoit le remplacement par […]